L’assassin avait toujours faim

Auteur : Christiane St-Pierre

Éditions : Perce-Neige

Pages : 375 pages

Quatrième de couverture : 

Tout était prêt : les légumes étaient taillés, les pommes de terres au four et le steak macérait toujours. Elle-même était parfumée, pulpeuse et surtout vêtue de son body string porte-jarretelles. L’effet était renversant. La belle Liliane prenait des poses toutes plus lascives les unes que les autres. Puis, l’heure était enfin arrivée et il était là, devant elle.

Mon avis : 

Procurez-vous ce roman au plus vite!!! Il est probablement classé comme roman policier, mais s’en est pas un comme les autres. Oui il y a des meurtres (mais pas de descriptions dégeux) et une enquête policière, mais j’ai surtout retenu toutes les notes que l’auteure à intégré entre les parenthèses qui apportent un aspect comique à l’histoire. Disons que le fait d’intituler sont 2e chapitre «Réjean est sous le choc, mais les égouts sont débouchés» m’a fait rire au plus au point. Bon peut-être que pour vous autres, ce n’est pas drôle tout de suite si je me fie à la réaction (ou plutôt le manque de réaction) de ma soeur quand je lui ai dit, mais une fois plongé dans le roman, vous allez comprendre et la rire.

Pour ce qui est de l’histoire, dès le début on connaît qui est le meurtrier de Liliane Demers, psychologue à la polyvalente de la ville. Son corps étant retrouvé très rapidement dans le roman, l’enquête occupe dès lors toute l’attention de l’inspecteure Marconi qui mène son équipe d’une main de maître. Côté environnement, on n’est pas dépaysé puisqu’on y retrouve les classiques des petits villages/villes où tout le monde se connait et déforme rapidement les histoires. On s’attache rapidement aux personnages, dont Rita, stéréotype d’une serveuse de restaurant qui aime raconter des histoires, et qui est terrorisé par le meurtrier qui viens manger dans son restaurant, même si elle ne sais pas que c’est lui. Quant au meurtrier, on fini même par lui souhaiter d’échapper à la justice (essayez pas, je ne vous dirais pas pourquoi).

À mettre sur votre liste de lecture!!

Note: 5 / 5

 

Publicités
Cet article a été publié dans Livres acadiens, Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’assassin avait toujours faim

  1. Line dit :

    J’ai adoré ce livre. Très intéressant à lire car il y a des anecdotes comiques mis entre parenthèses. Je le recommande à tous. Même si on sait dès le début qui est le meurtrier, on n’arrête pas de lire car on veut savoir qu’est ce qui va arriver. Super bon livre.

    Aimé par 1 personne

  2. Cécile Anne Chiasson dit :

    Je crois que je vais me le procurer celui-là. Est-ce le dernier de Christiane St-Pierre ?
    Merci pour ce partage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s