Le scorpion

Auteurs : Marini et Desberg

Édition : Dargaud

Pages : 48 pages

Quatrième de couverture : 

Le destin a posé sa marque. (signe de scorpion)

Mon avis : 

Si vous êtes fan de d’aventures mettant en vedettes des capes et épées tels que dans les fils de Zorro, c’est en plein ce qu’il vous faut. Le personnage principal, Armando Catalano, est un personnage très romanesque : bel adonis, adroit avec son arme, séducteur invétéré, etc. La trame narrative est remplie de mystères que l’on a envie de découvrir, autant au niveau des personnages que des secrets de l’histoire et de ses reliques.

L’histoire se situe à Rome pendant la 2e moitié du 18e siècle. Armando Catalano est un revendeur de reliques saintes dans l’unique but de faire de l’argent. On apprend aussi qu’il est le fils d’une hérétique qui à été brûlée vive pour avoir couché avec un hommes d’église. Un des cardinaux, le cardinal Trebaldi est au courant de son existence. Cela pourrait bouleverser son plan de devenir pape et de contrôler l’Europe, il confie à une gitane la mission de le tuer…

Les dessins sont de style réaliste, les couleurs sont flamboyantes et le final est superbe. La série est constituée de 11 tomes, j’ai lu les cinq premiers qui étaient à ma disposition et je les ai adorés!

p.s. Ils sont tous disponibles via le réseau de bibliothèques publiques du N-B.

Note : 4.7 / 5

Publicités
Cet article a été publié dans Bandes-Dessinées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s