Les Campbell T. 1 à 4

Auteur : Munuera

Éditeur : Dupuis

Quatrième de couverture :

Chez les Campbell, la piraterie, c’est une affaire de famille!

Véritable légende de la flibusterie, Campbell s’est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux.

Mais le passé ne meurt jamais…

Mon avis :

Je viens de terminer la lecture de cette saga et je dois avoué que j’ai adoré! Comme seuls les 4 premiers tomes sont sortis, j’ai très hâte de savoir la fin avec le 5e tome.

Enterrer un trésor et surtout se rappeler où on l’a caché… c’est de cette façon que commence l’aventure en 5 BD des Campbell. Ce conseil nous est prodigué par le pirate Carapepino et son second Higgins. Ces deux là vont d’ailleurs être présents tout au long de l’histoire au grand malheur de Campbell…

Évidemment, les tomes tournent autour de l’intrigue familiale alors que le pièces se mettent en place au fil des courts chapitres qui composent les tomes. Cette intrigue tourne autour de deux frères qui étaient très proches pendant leur jeunesse, mais que maintenant tout sépare. On comprend mieux au fil des tomes, quoi que je n’ai pas encore la réponse finale à cette intrigue. Même si je l’avais, je ne vous la dirais pas.  Comme le dirais Le Turc : «Quand on connaît l’issue à l’avance, l’aventure n’a aucun intérêt…».

Suite au décès de sa femme, le papa Campbell à pris sa retraite afin de s’occuper de ses deux filles au caractère bien trempés. L’ainée, Itaca, est une adolescente qui s’intéresse aux garçon et qui fait des drames à propos de rien (une vraie ado). La plus jeune, Génova, est vraiment amusante, une vraie petite chipie qui ne peut rester en place et qui a un sens de l’humour assez particulier. Évidemment, les deux soeurs se disputent, mais elles s’adorent quand même.

S’ajoutent à cette famille une foule de personnages secondaires, certains attachants, d’autres exaspérants, mais qui ont tous leur place à part entière et un rôle précis dans l’intrigue. Parmi ceux-ci, les lépreux sont particulièrement amusants!

J’aime bien les illustrations et les couleurs vives qui composent l’oeuvre visuelle de la BD. Je trouve d’ailleurs que les dessins et les couleurs sont meilleurs plus les tomes avancent, plus d’expérience de la part du dessinateur et du coloriste j’imagine.

Si les enfants vont adorer le côté aventure, les adultes vont apprécier le côté comédie, tels que certains noms de personnages (ex: Nutel-La) ainsi que des références à des BD classiques et des jeux de mots audacieux.

Note : 4.2 / 5

Publicités
Cet article a été publié dans Bandes-Dessinées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s