Millénium 4

Auteur : David Lagercrantz

Éditeur : Actes Sud

Pages : 482 pages

Résumé : 

Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue….
La revue Millénium a changé de propriétaires. Ses détracteurs accusent Mikael Blomkvist d’être un has-been et il envisage de changer de métier. Tard un soir, Blomkvist reçoit un appel du professeur Frans Balder, un chercheur de pointe dans le domaine de l’IA, l’intelligence artificielle. Balder affirme détenir des informations sensibles qui concernent le service de renseignement des États-Unis. Il a également été en contact avec une jeune femme, une hackeuse hors du commun qui ressemble à s’y méprendre à une personne que le journaliste ne connaît que trop bien. Mikael Blomkvist espère tenir enfin le scoop dont Millénium et lui ont tant besoin. Quant à Lisbeth Salander, fidèle à ses habitudes, elle suit son propre agenda.

Mon avis : 

J’imagine que si vous lisez cette humble critique du 4e tome de Millénium, vous avez déjà lu les tomes précédents. Si vous répondez par la négative, je vous suggère d’arrêter tout ce que vous faites et de consacrer votre temps à lire cette excellent série.

Pour les fans de Millénium, j’imagine que comme moi, votre principale crainte soit que Lagercrantz ne suive pas les traces de l’auteur original de la trilogie. Effectivement, après ma lecture, je peux vous assurer qu’il va y avoir des différences quelques peu frappantes. À commencer par le style d’écriture. Si Larsson exprimait la violence via la cruauté psychologique, celle-ci est pratiquement effacé dans l’écriture de Lagercrantz qui préfère définitivement l’exprimer par l’action. Parlant d’action, il n’en manque pas, surtout du côté des «hacker» informatiques qui seront omniprésents. Sur ce point, Lisbeth Salander va nous en mettre plein la vue en pénétrant dans le réseau de la NSA, le système de surveillance hyper sécurisé. Pourtant, même si elle continuer quelque peu de nous surprendre, Lisbeth est plus prévisible dans ce tome, bien qu’elle ait une soif de justice et qu’elle soit toujours prête à s’en prendre aux méchants de l’histoire. D’ailleurs, le méchant est encore une fois quelqu’un de sa famille, comme quoi Lisbeth à encore du ménage à faire dans sa famille… Je vous préviens, il va y avoir du sang de versé!

Évidemment, dès le départ, l’intrigue part du côté informatique quand un informaticien de haut calibre est froidement assassiné chez lui. Le hic, c’est que le tueur n’avait pas prévu que le fils autiste de ce dernier serait présent sur les lieux et qu’il serait témoin de l’événement. Ce petit garçon sera le personnage clé de toute cette histoire. D’un côté, ceux qui ont commandité le meurtre de l’informaticien voudront éliminer ce témoin imprévisible et de l’autre, les ‘gentils’ voudront le mettre en sûreté avec l’aide de leur réseau. Mais dans un monde où les gens choisissent leur loyauté selon leurs intérêts, il est difficile de prévoir d’où proviendra les fuites et comment les informations seront utilisés.

Avec tout ça, j’ai oublié de parler de Mikael Blomkvist! Et bien, super Blomkvist est dans un creu, le journal Millénium perd des plumes et ne réussit plus à attirer autant de publicitaires. Ils doivent donc vendre des parts du magasine à un géant des revues. Ce dernier va tenter d’écarter Blomkvist de la rédaction… Perso, je trouve que ce thème n’a pas été assez exploité, c’est trop superficiel à mon goût, loin du style de Larsson qui aurait sûrement plus creusé.

En bref, c’est vrai que le style à changé avec le changement d’auteur. On ressent moins l’excitation de découvrir l’intrigue qui était écrit comme genre de casse-tête dont on assemble les morceaux aux fil des chapitres puisque dans ce 4e tome, les événements sont plus prévisibles. Mais je ne vais pas trop chialer, au moins on a la chance de poursuivre les aventures de notre hackeuse préférée et de poursuivre notre connaissance de son passé et de sa famille pour la moins singulière.

Note : 4.4 / 5

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s