Les pages perdues de Kells

9782897671667

Auteur : Simon Rousseau

Éditeur : Éditions AdA

Pages : 340 pages

Quatrième de couverture : 

Cinq éminents experts en langues anciennes et en sciences religieuses sont enlevés. Parallèlement, la cloche d’Armagh, artefact ayant autrefois appartenu à Saint Patrick, est dérobée au musée national de Dublin. Oswald Taylor, un excentrique aux manières peu conventionnelles et héritier d’une fortune familiale douteuse, croit que les deux événements sont liés. Il décide de mener sa propre investigation et parvient à convaincre le Professeur Pierre Lemire, criminologue et collègue de l’un des savants disparus, de le suivre jusqu’au Royaume-Uni afin de l’assister. Entraînés dans un tourbillon d’énigmes et de complots, les deux associés découvrent l’objectif des ravisseurs : retrouver la couverture et les pages perdues du manuscrit le plus précieux du monde occidental, le Livre de Kells.

Mon avis : 

Le début du roman m’a fait penser à la série La théorie des géants de Benjamin Faucon parce que notre personnage principal est un professeur universitaire et que sa vie est à la dérive, mais dès l’arrivée d’Oswald Taylor, on constate tout de suite que les aventures qui vont suivre seront différentes de celles d’Ewan Luneau. En effet, Oswald Taylor a une personnalité qui sort quelque peu de l’ordinaire et il sait s’entourer de personnes au passé douteux. Par exemple, son serviteur, Luigi, est un ancien voleur qui n’a pas tout à fait perdu ses bonnes vieilles habitudes. Je vous laisse découvrir quel est le passé des deux femmes de son entourage, je suis certaine que vous trouverez pas avant de le lire.

Si on parle du l’enquête, on y embarque à pied levé et on ne décroche pas avant de découvrir le fin mot de l’histoire. La trame narrative est écrite un peu à la façon des enquêtes de Sherlock Holmes, ce n’est pas raconté par le détective, mais par celui qu’il a choisi comme collègue, le professeur Pierre Lemire. J’ai bien aimé comment Oswald Taylor a mené son enquête et tout les revirements inattendus. Le seul aspect qui m’a déplu, c’est qu’à un moment donné je suis devenue lasse de lire du stuff à propos de la religion. Mais ça ne va pas m’empêcher de lire le tome 2 lorsque je mettrais la main dessus.

Note : 4.2 / 5

Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s