Les pierres écarlates – Tome 1 : Les confessions de Barbe-Bleue

Auteure : Caroline Blineau

Éditeur : Nanachi Éditions

Pages : 292 Pages

Quatrième de couverture : 

Artus et sa fille Aurora sont les derniers représentants d’une très ancienne religion. Enfants de Dagda et des Dieux celtes, ils continuent d’arpenter un monde qu’ils reconnaissent de moins en moins et où la magie, telle qu’elle était autrefois, est reléguée à des légendes que les bardes ne chantent plus.

Ils n’auraient jamais imaginé, en visitant un petit village étrangement épargné par les maux de la Terre, découvrir une sombre force magique non « naturelle »  qui fera basculer leur vie et rencontrer une âme torturée par le souvenir d’une héroïne du passé.

H :M. Hominis Metamorphosis.

Pour un extrait, voir le site web de l’éditeur : http://www.nanachi.fr/store/romans/les-pierres-ecarates-tome-1-les-confessions-de-babre-bleue-detail 

Mon avis : 

La découverte de cet univers à été total pour moi puisque je ne connaissais rien de l’univers celtique. Je suis encore loin de tout comprendre, mais ça m’a donné envie d’en savoir plus.

Le tout débute avec le cauchemar que fait continuellement Aurora, surnommée la petite dame du matin. Cette dernière est une druidesse et gardienne du savoir âgée de seulement 17 ans. Elle vit dans la forêt avec son père Artus, loin des hommes dont ils se méfient. Un jour, Aurora et Artus se rendent dans un petit village, au chevet d’une fille gravement malade. Un petit village «traditionnel» et fermé où l’on se méfie des étrangers. Des forces obscures sont à l’oeuvre dans les parages. Alors que le rôle d’Aurora est de préserver la voie du monde de la magie, c’est tout le contraire dans la société, les gens la craignent et préfèrent se tourner vers la religion. Des questions font surface. Qui est réellement le père George dont le passé semble trouble? Qui est le mystérieux Alchimiste qui tire les ficelles? Aurora semble prédestiné à un sombre destin. Pourra-t-elle l’éviter et faire naître de la lumière de cet obscurité?

Ce roman est marqué par une puissante écriture rythmée et imagée. Le soucis des détails font que l’on ressent ce qui se déroule au fil des mots. L’intrigue est bien menée, on reste accroché jusqu’à la fin. Un grand soucis à été mis dans la création des personnages, on les sens bien vivants dans leurs . Par exemple, Aurore commet des erreurs en raison de son impulsivité et de sa jeunesse ce qui amène à des fatalités, mais elle apprend de tout cela, se retrousse les manches et se relève plus forte que jamais.

Dernière chose concernant les personnages : Tout le long de la lecture, j’ai douté de qui était les bons et qui étaient les méchants. J’ai donc eu des émotions en montagne russe envers eux et je ne suis pas encore fixé sur certains.

J’ai bien hâte de voir ce que le tome 2 va nous réserver!

Note : 4.8 / 5

 

Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s