Barakamon

Manga - Manhwa - Barakamon Vol.1

Auteur : Satsuki Yoshino

Éditeur : Ki-oon

Résumé :

Seishû Handa, étoile montante de la calligraphie japonaise, collectionne les prix d’excellence pour son travail. Beau et jeune, mais surtout d’une arrogance sans bornes, il met sa carrière en péril le jour où, excédé, il assomme un éminent conservateur de musée qui juge son travail “formaté et sans saveur”… Sanction immédiate pour ce coup de sang : Seishû est puni et contraint d’aller expier son crime sur une petite île, au fin fond de la campagne nippone !
Le jeune citadin, qui espérait au moins pouvoir pratiquer son art dans le calme, ne tarde pas à déchanter : entre les voisins qui débarquent à l’improviste et la bande de gamins qui a choisi son atelier comme terrain de jeu, la partie s’annonce compliquée… Attachants, irritants, farfelus et pleins de vie, les habitants du village vont chambouler son quotidien bien réglé.
“Barakamon” est une expression du sud du Japon qui signifie “avoir la pêche” ! Avec sa ribambelle de héros hauts en couleur et touchants à la fois, ce manga est un concentré furieusement communicatif de bonne humeur !

Mon avis : 

L’expression qui caractérise ce manga est  : «Quand la ville rencontre la campagne». La différence entre Seishû et les habitants de la petite île est frappante. Au premier regard, Seishû Handa est imbu de lui-même, très orgueilleux et impulsif alors que les habitants de l’île sont simple, naturels, chaleureux et relax.

Dès sont arrivée sur l’île, Seishû se fait envahir par Naru, une petite fille pleine d’énergie et très curieuse qui n’a définitivement aucune idée de ce qu’est un espace personnel. Je dois avouer qu’au premier tome, le fait que Naru et ses amis viennent toujours déranger le maître Handa directement dans sa maison m’agaçait pas mal, mais dès le deuxième tome et les suivants, je trouvais ça amusant. Faut dire que la petite Naru est spontanée et attachante. Les autres jeunes de l’île sont aussi des phénomènes en leur genre. J’ai pogné quelques fous rires devant leurs piètreries.

Dans chacun des chapitres, on a le droit à de petites leçons de vie. Je trouve que c’est une excellente série de manga avec un style fluide qui se lis bien. On s’attache aux personnages hauts en couleurs de la petite île. Étant moi-même une fille vivant sur une petite île, je peux facilement m’identifier ou identifier des gens que je connais.

Morale : Faut prendre la vie comme elle vient, avec le sourire, et surtout ne pas se prendre trop au sérieux.

Note : Coup de coeur

Publicités
Cet article a été publié dans Mangas et Romans graphiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s