Le Pharmachien

Auteur : Olivier Bernard

Éditeur : Éditions Les Malins

Pages : 206 pages

Quatrième de couverture :

Le livre le moins académique jamais écrit sur la santé.

Avez-vous remarqué la tonne de livre douteux traitant de la «santé» qu’on retrouve en librairie? Prévenir l’eczéma par la pensée positive, guide d’alimentation à base de bouillie verte prédigérée, guérir avec les esprits cosmiques. Comment différencier le vrai du n’importe quoi? Une bible pour les rationnels et les sceptiques.

Le Pharmachien vous propose sa vision impertinente et réaliste de la santé, des médicaments et de différents personnages qui peuplent les hôpitaux et les cliniques de médecine douce!

Si le rire est une forme de thérapie. euh. eh bien, ce livre devrait vous guérir en tabarnouche!

Mon avis : 

Enfin un livre de vulgarisation à propos de la santé que je peux comprendre et apprécier. J’aurais du lire ça bien avant aujourd’hui!

Dans la même veine que son site web, ce livre est un pure délice pour les yeux et notre cerveau. Écrit dans une forme humoristique avec des dessins simples à la South Park, mais qui remplissent à fond leur rôle. La matante Ginette est particulièrement ressemblante.

On retrouve quoi dans ce livre? Un prologue en forme de bande dessinée pour laisser comprendre aux gens que les gens de la médecine et les charlatans ont toujours existé au fil des siècles. Un premier chapitre qui débute avec le côté lumineux et le côté obscur des soins. Le lien à l’univers de Star Wars est flagrant, l’amateure de cet univers en moi était aux anges. Suit ensuite des notions de chimique et naturel dans les produits de soin de santé. Les apparences sont vraiment douteuses, tout ce que je croyais savoir à ce propos à été chamboulée! (mais pour le mieux) Tous devrait lire le chapitre sur la sûreté des médicaments avant de prendre des médicaments. Le chapitre deux était plus long à lire, un peu moins drôle, mais tellement informatif! J’ai particulièrement aimé la section concernant les vaccins.

L’incontournable du livre est définitivement le chapitre Comment survivre à un souper de famille. Selon le livre, je serais morte dès l’affrontement avec matante Ginette. Heureusement que la seconde section nous donnes des conseils pour réussir mes prochains soupers de famille. Me reste juste à pratiquer maintenant… Qui viens souper? hahaha 🙂 Il y aussi un chapitre sur les façon de gérer ton stress ainsi qu’une BD pour démontrer la différence entre être déprimé et faire une dépression.

Mention spéciale au Glossaire, j’ai ris fort pour certaines définitions.

En bref, c’est comme un cours 101 sur la santé sans avoir à se tapper un cours ennuyant. Votre sens critique va vous remercier!

Note : À lire immédiatement! et allez faire un tout sur son site web. 🙂

 

Publicités
Cet article a été publié dans Ouvrages de référence. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s