Les Tigres Bleus. Tome 3. La voie du feu

Auteur : Yves Trottier

Éditeur : Les Malins

368 pages

Quatrième de couverture : 

Lors du massacre de son village, Zaki est enlevé par les forces de Morfydd le Brutal. Ce dernier voit en lui un potentiel exceptionnel et un instrument formidable pour sa conquête du royaume. Le terrible seigneur de guerre confie à Ader, le commandant des Mandrills rouges, le rôle d’entraîner Zaki selon les principes de la Voie du feu. D’abord révolté et consumé par la haine, le jeune homme jure de venger la mort de sa famille et la destruction de son village. Or, Ader s’avère un maître inspirant et gagne sa confiance.

Tiraillé entre ses valeurs profondes et le désir de devenir le guerrier le plus redoutable du royaume, Zaki devra surmonter de rudes épreuves qui le transformeront à jamais.

Mon avis :

Je suis totalement accro à cette série!

Si vous n’avez pas encore lu le tome 1, arrêtez votre lecture ici et allez plutôt lire mon avis sur le premier tome ici.

C’est encore le temps de cliquer sur le lien en bleu…

Trop tard! 🙂 Alors que nous avions suivis Lia dans les mines de la Veuve dans le 2e tome, ce 3e tome suit les péripéties de son frère jumeau, Zaki. Rappelons nous que lors de l’attaque de leur village d’Angle-sur-Lac, Zaki fut enlevé par les sbires de Morfydd le Brutal et on avait eu aucun signe de lui après cet événement. On le retrouvera tout de suite après son enlèvement, dans le désert en compagnie de la princesse Céria, capturée afin devenir l’épouse de Morfydd. Ader, selon la demande de Morfydd, prendra Zaki comme élève afin de lui enseigner la Voie du feu et malgré les restrictions de ce dernier, Ader sera un maître inspirant pour le jeune homme. Zaki aura alors comme objectif de devenir le meilleur guerrier du royaume.

Non seulement la technique d’entraînement d’Ader est spéciale, mais elle est aussi efficace. On pourra aussi constater que les Mandrills Rouges ne sont pas que des guerriers sanguinaires et qu’ils ont un code d’honneur. On avait pu apercevoir ces principes lors du combat entre Ader et de Maître Tacim lors du tome 2, mais avec les enseignements d’Ader, on comprend et apprécie mieux leur point de vue.

Aussi, pour mon plus grand plaisir (et probablement le plaisir de la majorité des lecteurs), les chevaliers Albéric Cyprien et Aubert Tibaud sont aussi de retour! Les deux parrains de la princesse Céria n’ont en rien perdu leur langage coloré qu’ils utiliseront à forte dose dans ce tome. Ils sont d’ailleurs fortement présent dans ce tome et à mon avis, on a pas fini d’entendre parler d’eux!

Dernier point, les scènes de combats sont encore une fois magnifiquement décrits! Même que des fois, j’ai eu mal pour eux!

Bon, j’imagine que j’en ai assez dit sans trop ‘spoiler’. Si ce n’est pas déjà fait, ce livre (ou série) ferait un beau cadeau sous le sapin pour vos enfants. Ou vous pourriez même le recommander à des parents qui font leurs cadeaux à la dernière minute, question de leur sauver la mise et d’obtenir leur reconnaissance éternelle. 😉

Note : Coup de coeur ❤

Cet article, publié dans Romans, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s