Messire Guillaume

Scénario : Gwen DeBonneval

Dessins : Matthieu Bonhomme

Éditeur : Dupuis

Résumé : 

Guillaume de Saunhac n’a jamais pu accepter la mort de son père. Et lorsque sa mère accepte la proposition d’union de messire de Brifaut, il vit mal les perspectives de compagnie de ce beau-père si peu apprécié. Le jour du départ pour leur nouvelle demeure, sa soeur, Hélis, disparaît. Les hommes de Brifaut partent à sa recherche, en vain. Leur mère, Philomène, est inquiète, car la région grouille de dangereux pillards. Guillaume, lui, est déchiré : son devoir est-il de suivre sa mère ? De rechercher sa soeur ? Devait-il la croire lorsqu’elle affirmait que leur père n’était pas mort ?… Guillaume doute, et choisit finalement de retrouver Hélis. Avant de partir, il remplit sa besace d’ingrédients médicinaux qu’il prend dans le laboratoire paternel. Herboriste, son père les utilisait pour soigner les gens par magie blanche.

Mon avis : 

L’histoire débute avec la disparition de la soeur de messire Guillaume suite au remariage de sa mère avec messire Brifaut. Guillaume s’enfuira donc à son tour afin de rejoindre sa tante qui pourra certainement l’aider à retrouver sa soeur. Ensuite, on aura le droit à un pur délire de Guillaume, délire qui se situera dans un monde fantastique. J’avoue que j’ai pas compris grand chose dans ces délires là. Finalement, messire Guillaume retrouve sa soeur et partent à la recherche de leur père décédé… Mais, ils sont capturés et emmenés vers messire Brifaut…

Seule note positive, les dessins de Matthieu Bonhomme sont beaux, comme toujours.

Bref, c’est une histoire vraiment étrange qui ne vaut certainement pas l’achat. Pour moi, c’est une déception parce j’ai juste l’impression qu’il ne s’est rien passé qui vaille la peine.

Note : 3 / 5

Publié dans Bandes-Dessinées | Laisser un commentaire

Jolly Jumper ne répond plus

Auteur : Guillaume Bouzard

Éditeur : Dargaud

Pages : 48 pages

Quatrième de couverture : 

Lucky Luke. L’homme qui a eu l’idée de tirer sur son ombre.

Mon avis : 

Un tome hommage au Lucky Luke de Morris. Il y a bien entendu de multiples références à l’univers de Lucky Luke, certaines amusant, d’autres qui ratent complètement leur coup, des personnages marquants qui reviennent le temps d’une histoire et des répliques (pick-up lines) classiques tournées en dérision plus que nécessaire (surtout avec Joe qui veut tuer Lucky Luke).

En résumé, Lucky Luke doit se rendre au pénitencier parce que les frères Dalton veulent lui parler. Leur mère, Ma Dalton, à été kidnappé et leur ravisseur leur demande une rançon. Pour ce faire, ils doivent ce rendre personnellement au ranch du vieux MacFenwick avec le butin demandé. Lucky Luke sera mandaté de les escorter jusqu’au point de rendez-vous et ensuite de les ramener au pénitencier.

Perso, visuellement parlant, je n’aime pas vraiment le style de l’artiste. Les décors sont assez bien, mais les personnages sont grossiers. Peut-être que j’aurais aimé si ça avait été avec un tout autre univers que ceux de mon enfance.

Bref, ça ne vaut pas l’achat, mais c’est quand même amusant à lire une fois.

Note : 3 / 5

Publié dans Bandes-Dessinées | Laisser un commentaire

Un passé perdu

Auteure : Delman

Éditeur : The BookEdition

Pages : 51 (version pdf)

Quatrième de couverture : 

Quittée par mon petit-ami, j’ai l’intention de prendre un nouveau départ et de ne plus songer à mon passé perdu. Mais le jour où je sauve un animal d’une mort horrible, des événements inexplicables s’enchaînent. Me voilà embarquée dans une histoire d’expérimentations secrètes en compagnie d’un être aux pouvoirs étranges…

Je m’appelle Marie. J’ai vingt-deux ans. Et désormais, je n’espère que deux choses : m’en sortir vivante et sauver l’homme dont je suis tombée amoureuse.

Mon avis : 

Un roman qui allie romantisme, action, fantastique/science fiction. Marie vient à peine de passer au travers d’une rupture douloureuse et se morfond encore un peu à ce sujet. Voilà qu’une journée, elle sauve un chat noir d’une mort certaine. Elle ne se doutait pas que les origines de ce chat la propulserait dans une grande aventure dont sa petite vie tranquille en sera à jamais bouleversée.

Côté écriture, c’est fluide et agréable à lire. On suit Marie à la première personne donc on fini par bien la connaître et apprécier son côté humaniste. L’intrigue de ce roman et sa longueur (51 pages) font que j’ai lu ce roman d’un coup. J’aurais aimé que certain aspects soient plus développés. Par exemple, que Marie passe plus de temps avec le chat pour développer une complicité qui serait plus crédible à mes yeux. Mais bon, le côté rapide ne me déplaît pas non plus.

Bref, j’aimerais bien avoir un chat comme celui-là!

Note : 4 / 5

Publié dans Romans | Laisser un commentaire

Les Tigres Bleus, Tome 2. Les mines de la veuve

Auteur : Yves Trottier

Éditeur : Les Éditions les Malins Inc.

Pages : 352 pages

Résumé : 

Après le massacre de son village par les forces de Morfydd le Brutal, Lia est capturée par des brigands et vendue comme esclave au propriétaire des mines de la Veuve. Insoumise et en colère, elle envisage dès lors de s’évader pour récupérer le sabre bleu de son père, retrouver son frère jumeau et se venger de Morfydd. Or, un événement extraordinaire se produira dans la forêt pétrifiée de Rochemort. Lia découvrira-t-elle le secret de ses origines légendaires?

Mon avis :

Si vous n’aviez pas encore lu mon avis sur le tome 1 de cette série, c’est ici.

Après l’attaque des Mandrills Rouges sur le village d’Angle-sur-Lac, les jumeaux et la princesse Céria sont séparés. La suite de ce tome se concentre uniquement sur Lia qui affrontera bien des obstacles. Certes, elles aurait pu s’éviter bien des coups en se pliant aux ordres de ses ravisseurs ou en réfléchissant un peu plus, mais ça aurait totalement à l’opposé de son tempérament fougueux et spontané. Au fil des événements, elle apprendra aussi qu’elle ne peut avoir une confiance aveugle envers ceux qui se disent ses amis. Les apparences peuvent être trompeuses, surtout quand les ambitions de chacun prennent le dessus!

Le grand point fort de ce tome réside encore une fois dans les scènes de combats. Elles sont tellement bien écrites que c’est comme si on est présent, à la fois comme spectateur, mais aussi dans le combat même. On peut ressentir la douleur et les pensées des combattants.

Je n’en avais pas parlé dans ma critique du tome 1, mais la façon qu’ Albéric Cyprien et Aubert Tibaud ont de s’exprimer me fait rire. On dirait de l’ancien français mélangé avec un style romanesque. Difficile à expliquer, mais c’est amusant. On ne sais pas trop ce qui arrive avec ces deux la après l’attaque, mais j’espère qu’ils ont survécu aux rokhs.

La fin de ce tome comporte une immense surprise. Je ne l’avait pas vu arriver celle-là. Ça promet pour la suite! Surtout que l’on doit encore découvrir où sont passés Zaki et Céria. J’ai déjà une foule d’hypothèses en tête.

Mention spéciale à la texture de la couverture et du signet. Un peu comme du sable. Ça tombe bien, l’aventure se déroule dans le désert.

Note : Coup de coeur ❤

Publié dans Romans | Laisser un commentaire

Déviation

Pierre Duval - Déviations - Nouvelles.

Auteur : Pierre Duval

Éditeur : La Plume et le Parchemin

Pages : 132 pages

Quatrième de couverture :

Lorsqu’un grain de sable fait dévier le quotidien vers l’irréel ou le fantastique… Une voiture étrange, un pêcheur nostalgique, un courrier inhabituel, une randonnée entre amis, des lunettes surprenantes. Qu’un détail s’immisce et la normalité dévie. Suspense, drame, terreur ou romantisme : Déviations, ce sont cinq récits où l’ordinaire bascule sans prévenir. Un recueil de nouvelles palpitantes dans lesquelles le monde que nous connaissons est bouleversé !

Mon avis :

Attention, ces cinq courtes nouvelles peuvent donner froid dans le dos. Pour ma part, je les ai aimé parce que la vie ordinaire y est présenté dans une dimension surprenante. Le tout est présenté avec une écriture fluide, au style agréable.

Les cinq nouvelles :

Le cap des Alouettes : c’est la voiture qui est possédée…

Partie de pêche : c’est une histoire triste, tout en étant agréable.

Tradition : Macabre… mais j’ai ris!

Une excursion aux champignons : Probablement la nouvelle qui m’a le plus dérangée, dans le sens que ça pourrait réellement nous arriver!!!

Souvenirs de vacances : J’ai adoré, un mélange de science-fiction et de crimes.

Une fois que vous avez commencé votre lecture, je parie que vous ne pourrez plus vous arrêter!

Note : 4.7 / 5

Merci aux Éditions La Plume et le Parchemin pour le SP!

 

Publié dans Romans | Laisser un commentaire

Klaw. Tome 1 – Éveil

Klaw Tome 1

Éditeur : Le Lombard

Pages : 49 pages

Quatrième de couverture : 

Depuis ses 10 ans, Ange Tomassini traîne un lourd secret : quand il est menacé, il lui arrive de se transformer en homme-tigre, pour un résultat sanglant… Mais rien n’est avéré, et le jeune homme ignore qu’en réalité, si tous le craignent, c’est parce que son père est l’un des plus gros mafieux de la ville. Il lui reste beaucoup à apprendre sur sa « Famiglia », et sur Dan, son mystérieux garde du corps…

Mon avis : 

Quand Ange Tomassini, est menacé, un homme-tigre vient le protéger en tout temps. Est-ce Ange lui-même qui peut se transformer? Ça expliquerait pourquoi ses camarades et professeurs ont peur de lui. Les réponses vont lui tomber dessus comme une bombe. Il devra apprendre à composer avec sa dure réalité, son don et sa famille sont quelques peu anomaux. D’un autre côté, des gens le surveille constamment, pourquoi? Beaucoup de mystères dont les réponses viendront dans les tomes suivants.

Klaw est une bande-dessinée qui est probablement plus destiné aux adolescents qu’aux adultes. Visuellement, c’est un mélange entre un manga et un comics. Les dessins sont beaux sans être époustouflants, idem pour les couleurs. L’histoire est tout de même bien ficelé pour un premier tome.

Comme c’est le premier d’une série, j’imagine qu’il me faudra lire les suivants afin d’avoir une meilleure idée d’ensemble, mais ça me semble quand même valoir le coup.

Note : 4 / 5

Publié dans Bandes-Dessinées | Laisser un commentaire

Les chroniques d’Amos Daragon

Auteur : Bryan Perro

Éditeur : Perro Éditeur

Pages : 139 pages

Quatrième de couverture : 

Découvrez ces courtes histoires qui mettent en scène le héros et ses compagnons où les narrateurs nous racontent de quelle façon ils ont été émus, surpris, libérés ou subjugués par les talents exceptionnels d’Amos Daragon.

Grâce à son intelligence, ses pouvoirs et sa façon unique de concevoir les rapports humains, comment Amos a-t-il sauvé les icariens d’une grippe aviaire dévastatrice? De quelle façon s’est-il moqué du Seigneur Édonf dans sa jeunesse ou comment le prince de Berrion jongle-t-il avec les problèmes du quotidien dans le royaume?

Autant de petits récits à découvrir qui forment, une fois réunis, une grande aventure!

Mon avis : 

On s’entend que c’est un petit livre catégorisé pour les 9-12 ans. Les lecteurs de la première heure ont tout de même le plaisir de découvrir de nouvelles petites réalisations d’Amos Daragon et de ses compagnons à travers ces petites histoires. Dès la première chronique, le quatuor est de retour en grand et ils devront utiliser leurs habiletés afin d’aider le peuple des icariens. Évidemment, on ne peut s’empêcher de sourire devant les répliques de Béorf qui a toujours faim. Toutefois, si Amos est présent dans toutes les histoires, les autres sont parfois absents.

Comme ce n’est pas écrit comme la série principale, mais plutôt par une tierce personne qui est témoin des exploits d’Amos, l’action est beaucoup moins présente, voire absente à certains moments. Mais on apprécie quand même la logique implacable dont font preuve Amos et ses amis afin d’aider les gens à résoudre les problèmes.

Seul bémol, les nombreuses «coquilles» présentes dans le texte. À croire que les correctrices ont simplement passé le texte dans antidote sans prendre la peine de lire les histoires, sinon il n’y aurait pas eu des erreurs du genre : cou écrit coup et Sartigan écrit Sarti grand…

Bonus dans ce petit livre de chroniques, le tout est magnifiquement illustré par l’excellent Jeik Dion, le même qui a dessiné le tome 1 d’Amos Daragon en BD.

Note : 4 / 5

Publié dans Romans | Laisser un commentaire