Fire Force (3 tomes lus, série en cours)

fire-force-t1

Auteur : Atsushi Ohkubo

Éditeur : Kana

Quatrième de couverture (tome 1) :

L’humanité est terrifiée par le phénomène de combustion humaine. Des brigades spéciales Fire Force ont donc été mises en place avec pour mission de trouver la cause de ce mystérieux phénomène !
Le jeune Shinra, nouvelle recrue surnommée le Démon, rêve de devenir un héros. Mais le chemin sera long et il devra, avec ses camarades, apprendre à affronter quotidiennement des Torches humaines !!

Mon avis :

Fire Force, c’est une manga où des pompiers sont amenés à éteindre des feux, mais pas n’importe lesquels, ils doivent éteindre des Torches humaines. Ces torches humaines sont d’innocentes victimes de combustion spontanée. À la base, la croyance veut que ces humains sont une sorte d’entité malfaisante, d’où la présence de religieux sur les lieux.

Le personnage principal est Shinra, un jeune orphelin avec un lourd passé, qui rêve de devenir un héros. On l’a accusé d’avoir provoqué le feu qui a fait périr sa famille, depuis ce temps, on le surnomme le démon. Faut dire que son sourire crispé n’aide pas sa cause, au contraire, ce sourire crée bien des malentendus.

La 6e brigade, celle de Shinra, enquête sur la cause de ces combustions qui ne seraient pas d’ordre naturel, mais provoqués par des humains. Parlant des brigades, elles sont constitués de pompiers de première, deuxième et troisième génération. La première génération ne possède aucun pouvoir, ceux de la 2e peuvent manipuler les flammes tandis que ceux de la 3e qui créer et faire ce qu’ils veulent avec les flammes. Sans oublier les religieux qui n’ont aucun pouvoir, sauf celui de prier pour l’âme des torches humaines.

Côté dessins et graphisme, je dirais que les décors sont pas mal détaillés, surtout les casernes! Même la tenue des pompiers est songé avec leurs bandes fluo pour les reconnaître. Les traits sont vifs et fluides, on ressent l’action et les différents angles ajoutent du dynamisme au récit. Il y a seulement les scènes de douche qui sont pas mal superflues à mon avis, elles n’apportent rien au récit.

Mon seul regret est que les tomes sont trop courts, on a fini de les lire en un rien de temps.

Note : 4.5 / 5

Publicités
Publié dans Mangas et Romans graphiques | Laisser un commentaire

La petite fille aux allumettes (2 tomes lus, série en cours)

La Petite Fille aux Allumettes Vol. 1

Auteur : Suzuki Sanami

Éditeur : Komikku

Résumé : 

Bonjour, je m’appelle Rin.

Je suis vendeuse d’allumettes chimériques.

Ça peut paraître un peu désuet, mais le style rétro est à la mode !

Ces allumettes donnent forme aux chimères, autrement dit à ce qu’on pense quand on les allume.

Et si je vous proposais de réaliser votre rêve ultime contre un an de votre vie, ÇA VOUS TENTERAIT ?

Mon avis : 

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir exaucer ses propres vœux? C’est maintenant possible en échange d’une année de votre vie. Le feriez-vous?

La petite fille aux allumettes apparaît dès que quelqu’un rêve de réaliser quelque chose. Elle propose alors de l’aider grâce à ses allumettes qui ont le don de réaliser les chimères au moment ou elles sont allumées !

Côté scénario, les histoires sont toutes différentes et originales. Toutefois, je trouve qu’elles sont trop courtes, ça aurait pu être un peu plus développé et on aurait moins eu l’impression de simplement sauter d’une histoire à l’autre. Et puis, Rin (la petite fille) se répète tout le temps. Je comprend qu’elle doit le redire à ses nouveaux clients, mais pour nous, c’est trop répétitif.

Côté moral, disons que les acheteurs d’allumettes ne connaissent pas l’ampleur que peut prendre la réalisation de leurs chimères. C’est un peu comme quand on s’achète un forfait cellulaire, mais que les vendeurs ne nous informent pas de toutes le modalités, sauf que dans ce manga, les conséquences sont bien plus fâcheuses. Rin se contente d’observer sans prendre de parti, mais on peut tout de même ressentir une bonne dose d’humour noir. Même moi qui est amatrice d’humour noir, je grinçais des dents selon l’histoire. Bref, côté moralité, on repassera.

Bref, à vouloir jouer avec le feu, on peut se brûler!

Note : 3 / 5 (Pour l’instant, les deux premiers tomes de la série ne m’ont pas tellement impressionnés)

Publié dans Mangas et Romans graphiques | Laisser un commentaire

La clé d’Oriane

La Clé d'Oriane par HéliadeAuteure : Leslie Héliade

190 pages (version epub)

Résumé : Une romance fantastique et insolite Si un beau jeune homme charismatique surgissait dans votre vie en expliquant qu’il a besoin de votre aide, oseriez-vous refuser ?S’il était habillé comme un personnage de jeu vidéo et que son visage y ressemblait trait pour trait, qui enverriez-vous chez le psy ? Il se prend pour un voleur d’Ultimaland 15 nommé Serrure? Et s’il disait la vérité ? Si tout cela n’était qu’une quête ? Une invitation à chercher la clé ?

Mon avis : 

On s’entend qu’une rencontre entre une personne réelle et un personnage de jeu vidéo à déjà été vue et revu dans les romans, sauf que cette fois-ci, l’originalité provient de l’héroïne qui a un style pas comme les autres. Stéréotype des amateurs de jeux vidéos, Oriane a un style geek gothique qui a oublié de vieillir, qui aime se lamenter, qui peut se mettre en colère qui on la cherche. Bref, elle est à l’encontre du stéréotype de l’héroïne amoureuse.

Suite à sa rupture, Oriane va se plonger dans les jeux vidéos de réalité virtuelle. C’est dans ce jeu qu’elle va rencontrer pour la première fois le personnage de Serrure. Peu après, Serrure va lui apparaître et en quelque sorte la hanter puisqu’elle est la seule à le voir. Ce qui va donner lieu à des scènes plutôt amusantes. Elle va tenter de l’aider à réintégrer son monde, sauf que l’aventure est plus complexe qu’elle n’y parait. Ce n’est pas comme si elle peut demander de l’aide à ses amis, ils vont la prendre pour une folle. Bon certains passages ont des airs de déjà vu et d’autres manquent de crédibilité, mais on entre aisément dans l’histoire et on les accepte parce qu’on a envie que le tout ce finisse bien et que la plume est agréable à lire.

Note : 4 / 5

Publié dans Romans | Laisser un commentaire

Maintenant et à jamais

Maintenant et à jamais par MartinezAuteure : Audrey Martinez

211 pages (version epub)

Quatrième de couverture : 

Emma et Ian sont jeunes, amoureux et pensent avoir toute la vie devant eux.
Jusqu’à cette soirée, le 14 juillet 2010, au cours de laquelle leur existence va basculer à tout jamais.
Leur belle ville de Nice, dans le sud de la France est la cible d’un terrible attentat.
Profondément choquée, Emma ne parvient pas à remonter la pente.
Elle va alors prendre une décision qui va bouleverser sa vie.

Mais une seule décision peut-elle vraiment changer toute une vie?

Mon avis : 

C’est évident que ce roman parle d’amour, pas trop le choix avec une couverture comme celle-là. 😉  Sauf que ce livre, bien qu’il débute par un amour entre deux adolescents, va prendre une tout autre dimension suite à l’attentat de Nice. À partir de là, absolument tout va changer pour Emma et Ian. Cet événement aura de graves répercussions psychologiques chez Emma. Ian tentera tant bien que mal de redonner le goût de vivre à sa bien-aimé, mais la vie doit suivre son cours. Le temps passe et Emma va prendre une décision qui va avoir une répercussion majeure sur leur avenir.

Le roman va aborder des sujets comme le deuil, la dépression et la violence conjugale, le tout écrit d’une plume qui expose les faits de façon simple, directe, mais surtout, de façon efficace. L’auteure maîtrise son histoire et bien que le début soit assez cliché, la suite va comporter son lot d’émotions. La conclusion est émouvante et nous laisse avec une profonde réflexion.

Note : 4.25 / 5

Publié dans Romans | Laisser un commentaire

Zorglub. 1 – La fille du Z

Zorglub - tome 1 - La fille du Z

Auteur : José-Luis Munuera

Éditeur : Dupuis

64 pages

Quatrième de couverture : 

« Enfin une série à la hauteur de mon génie ! »

Zorglub, l’antagoniste le plus méchant, le plus mégalo et le plus maladroit de Spirou et Fantasio, dévoile son quotidien de père débordé et de terrible inventeur.

Zandra, 16 ans, aspire à une adolescence normale. C’est sans compter sur son père, savant fou de profession, qui supporte mal l’idée de voir sa fille chérie grandir si vite…

Rien ne va plus au pays du Z !

Mon avis : 

Un dérivé des aventures de Spirou et Fantasio qui porte uniquement sur le plus méchant (et le plus gaffeur) de leur adversaire, Zorglub. L’auteur se défend même de créer un autre dérivé lors des premières planches, bien pensé de sa part. Je trouve qu’il y a comme un petit air de James Bond dans cette aventure. Tout à fait divertissant!

Tout débute lorsque Zandra sort du cinéma avec son petit ami. Zorglub, père poule par excellence, envoie des zorgbots pour les séparer et ramener sa fille à la maison. Suit alors une discussion envenimé entre les deux et la situation deviens hors de contrôle lorsque, par erreur, Zorglub déclenche un rayon laser qui fais de gros dégâts et que des soldats armées attaquent sa maison afin de capture sa fille. C’est à ce moment que Zandra apprendra la vérité sur ses origines.

Côté scénario, on peut dire que  certaines scènes traînent en longueur, surtout quand on découvre Zorglub chez lui. Sauf que ça fonctionne parce qu’on apprend à le connaître sous un nouvel angle. Comme dans Spirou et Fantasio, il est méchant et gaffeur, mais cette fois-ci, on découvre son côté père sensible et inquiet. Ensuite, le récit passe totalement dans l’action et c’est un peu moins intéressant, quoi que le montage dessins/couleurs/dialogue rend le tout encore dynamique.

Côté dessin, le tout est parfaitement esthétique et les couleurs vivent ajoutent du dynamisme à l’ensemble. On a même droit à une quadruple page superbement monté. Bref, côté dessin, c’est parfait selon moi.

J’ai déjà hâte au prochain tome!

Note : 4.25 / 5

Publié dans Bandes-Dessinées | Laisser un commentaire

Les combats de Ben Kingdom. Tome 1 – Les griffes du mal

Couverture du livre : Les combats de Ben Kingdom Tome 1 Les griffes du mal

Auteur : Andrew Beasley

Éditeur : Éditions AdA

310 pages

Quatrième de couverture : 

Chaque pièce de monnaie possède deux faces. Chaque guerre possède deux camps ennemis. Un garçon doit faire le bon choix…

Nous sommes en 1891 et Londres est en guerre. Là-haut sur les toits vit un petit groupe d’orphelins et d’espions, les Sentinelles, protecteurs de la cité. Mais sous les pavés des rues se tapit la Légion, une bande impitoyable d’assassins et de voleurs complotant pour libérer les forces les plus sombres de l’enfer.

Lorsqu’une mystérieuse pièce de monnaie ancienne tombe entre les mains de Ben Kingdom, ce garnement des rues insolent et gouailleur est précipité au coeur d’un combat très ancien. Le sort du monde est entre les mains de Ben. Mais quel camp choisira-t-il ? Une armée d’anges ou les Griffes du mal ?

Mon avis :

Un excellent livre jeunesse qui a rendu mes déplacement en train moins pénibles. Son écriture est dynamique et accessible à tous. En fait, même si c’est considéré comme roman jeunesse, je pense qu’il convient aussi aux plus vieux.

Au départ, on apprend la raison qui pousse les forces du mal à vouloir une mystérieuse pièce d’or. Ensuite, on est amenés à suivre le jeune Ben Kingdom dans son difficile quotidien de survie. Ce jeune garçon est le mal-aimé de sa famille et est donc souvent laissé seul à son sort. Un jour, son père ramène une pièce de grande valeur à la maison et la cache pour les temps plus difficiles. Ben pense donc la faire évaluer par un imminent professeur, sauf que dès qu’il en pend possession, sa vie va prendre un tournant inattendu. Considéré comme l’élu, il sera à la fois courtisé par le mal et le bien qui tentent de mettre la main sur cette pièce spéciale. Cela sera difficile pour Ben qui sera coupé de son monde habituel et manipulé par des forces organisées. Il devra faire le choix de joindre un camp ou l’autre, tout en n’ayant pas toutes les cartes en main.

La lecture de ce roman est un peu frustrante par moments. Nous savons les raisons qui poussent les deux camps à vouloir posséder la pièce d’or, alors que Ben ne sais presque rien. On le voit donc prendre de mauvaises décisions selon son vécu et ses croyances. Toutefois,il y a espoir, la conclusion de ce premier tome promet encore de grandes aventures pour le jeune Ben!

Note : 4.75 / 5

Publié dans Romans | Tagué | Laisser un commentaire

Le fil d’argent

Le fil d'argent par Greenberg

Auteure : Rebecca Greenberg

430 pages (version numérique)

Résumé : Thomas Gordon, journaliste d’investigation au New-York Daily News, voit son existence basculer un jour de blizzard. Et rien ne l’avait préparé à ça. Comment reprendre le cours de sa vie lorsque l’on se retrouve soudain doté de dons paranormaux ? Comment rester les pieds sur terre lorsque l’on peut désormais sortir de son corps et dépasser les limites de l’Espace et du Temps ?
Bientôt les coïncidences s’accumulent et un puzzle hallucinant prend forme… Pour ne pas devenir fou, Tom devra s’engager corps et âme dans l’enquête la plus incroyable de sa vie, où Passé et Présent se trouvent étroitement liés. Et si rien n’était dû au hasard ?

Mon avis : 

J’ai totalement accroché dès le début de l’histoire. C’est un roman qui allie un mélange psychologie, voyage astral et d’histoire. À la base, ce sont deux histoires qui se passent à des époques différentes et donc, totalement indépendantes l’une de l’autre. Elles ont leurs propres caractéristiques, mais pourtant, ces deux histoires finissent par être reliées, faut simplement être patient et laisser défiler les chapitres.

D’une part, on est en 2011 et suit un homme d’une quarantaine d’années, Tom. Ce dernier est plongé dans le coma suite à un accident, mais évidemment, il va en sortir pour découvrir qu’il a de nouvelles facultés mentales. D’un autre côté, on se retrouve en pleine France sous le régime de Vichy. Simon, un jeune juif échappe à la rafle grâce à ses amis et entre dans la résistance. Il tentera de sauver ses soeurs jumelles qui sont la clé de l’intrigue.

L’écriture sonne tellement comme si l’auteure était présente sur les lieux. On pouvait ressentir les événements comme si on y était, tantôt en plein voyage astral, ensuite engagés en pleine résistance, puis ensuite subjuguées par le talent musical des jumelles alors qu’aucune musique ne sort du livre, mais on l’imagine aisément. Bref, les mots sont très puissants dans ce roman.

Le tout est accompagné d’une bibliographie pour que nous puissions en apprendre un peu plus sur les sujets traités dans le roman.

Note : Coup de coeur ❤

 

Un grand merci à Rebecca Greenberg pour l’envoi de son roman! 

Publié dans Romans | 2 commentaires