Les tribulations de Caméliope : des banlieusards déjantés jouent au détective en Inde

Résultats de recherche d'images pour « les tribulations de Caméliope »

Auteure : Pauline Hirschauer

Éditeur : Édilivre

Pages : 228 pages (version pdf)

Quatrième de couverture : 

Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. Au cœur de sa métamorphose de jeune femme, un voisinage épique, un site de rencontre givré et un amour sur bout de trottoir s’entremêlent à une bonne dose d’auto-dérision.
La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s’envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers les mails de sa filleule, jusqu’au coup de téléphone de l’ambassade annonçant sa disparition…
Les voisins déjantés et solidaires décident alors de partir sur place pour retrouver la jeune fille. Curieuse enquête quasi-policière dans l’immensité vertigineuse du sous-continent indien…

Mon avis :

Dès le début, on comprend de que le voisinage de Caméliope est tricoté serré. À peine son ex-mari sorti de la maison, les voisins débarquent pour remettre de l’ordre dans son appartement. Dès lors, on apprend à connaître les différents membres de ce sympathique voisinage. Disons que leur quotidien est assez comique, c’est encore meilleur qu’un feuilleton télé. Ici, les mœurs humaines sont décortiquées.

Bien que ce ne soit pas un roman d’action à proprement dit, les péripéties s’enchaînent dans cette petite ville en banlieue de Paris. À peine divorcée, les voisins inscrivent Caméliope sur un site de rencontre en ligne. Les voisins y vont alors de tous les conseils possibles pour produire le profil le plus attrayant possible. Elle n’aura d’ailleurs pas besoin de ce site de rencontre pour trouver quelqu’un, c’est plutôt le gars en question qui va tomber sur son chemin (au sens littéral).

Sur le continent asiatique, alors que sa filleule Ana est à peine débarquée à New Dehli en Inde pour un programme échange-étude, celle-ci se découvre une passion pour les déchets. Intérêt bien étrange vous direz, mais c’est tout de même intéressant de constater les différences avec notre société occidentale. (Je me demande même si l’auteure n’a pas déjà habitée en Inde pour connaître tout ça.) Puis, un jour, elle disparaît. Kidnapping? Fugue? Égarée? Personne ne sait et le branle-bas de combat s’organise chez nos sympathiques voisins qui vont partir à sa recherche sur le continent indien.

Quoi que bien écrit, je dois avouer que la première partie du roman était un peu trop longue à mon goût, c’est que j’attendais la disparition d’Ana pour voir comment ils allaient se débrouiller pour la retrouver. L’attente valait le coup. Dépaysement assuré!

Note : 4 / 5

Merci à Pauline Hirschauer pour cette lecture

Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s